OPTIQUE
DES ARCADES

contactez-nous

visiter

voir aussi

persol

les débuts

En 1917 à Turin, Giuseppe Ratti, photographe de son état et propriétaire du magasin d’optique Berry, se lance dans une aventure destinée à un succès international : dans une petite cour située via CabotoI. En effet il commence à fabriquer des lunettes à l’avant-garde sur le plan technique, conçues pour satisfaire les exigences des aviateurs et des pilotes sportifs en matière de confort, de protection et de qualité de vision. Il crée ainsi les lunettes Protector, réalisées avec des verres ronds fumés, entourées de caoutchouc et maintenues sur la tête par des bandes élastiques, qui seront vite adoptées par les Forces Armées et par les pilotes de l’Aviation Militaire Italienne. On est en 1924 et les Protector, composées de 41 pièces qui demandent 43 opérations distinctes de montage, obtiennent le premier de 14 brevets internationaux ! En 1927, après une analyse attentive, les Protector sont adoptées également par le Département Militaire Suisse.

années 30' à 50'

L’évolution successive du modèle Protector, guidée par l’intuition et par l’envie de réaliser des lunettes de soleil vraiment révolutionnaires du point de vue de la qualité et du confort, conduit à la création de la marque Persol (qui signifie “pour le soleil” pour souligner la fonction de protection contre les rayons solaires). Les caractéristiques extraordinaires de ce produit innovant seront le design essentiel, le verre minéral spécial qui fait la fierté de Persol, la Flèche (détail fonctionnel et enjoliveur qui deviendra typique de la marque) et le Meflecto, c’est-à-dire un système pour rendre les branches flexibles afin d’offrir le maximum de confort. La flèche sera déclinée en de nombreuses versions avant d’aboutir, à travers des évolutions et des mises au point techniques et esthétiques, à la flèche “Suprême” qui caractérise encore de nos jours la marque Persol. Grâce à ce détail à la fois fonctionnel et esthétique, Persol est vite reconnue et imitée dans le monde entier pour son style très particulier.

Les années 50' à 70'

1957 est l’année de la création du modèle 649, réalisé pour les conducteurs de tram de Turin qui avaient besoin de lunettes amples pour se protéger de l’air et de la poussière. L’originalité de leur design les conduit rapidement à un grand succès qui entraînera de nombreuses imitations. Le mythe est consacré en 1961 quand Marcello Mastroianni les porte dans le film “Divorce à l’italienne”.

Protégé par de nombreux brevets et marques déposées, le modèle 649 (encore aujourd’hui extrêmement actuel et présent dans la collection) est le symbole par excellence du design Persol. Sa particularité lui a valu d’être inséré dans le recueil français de 1994 intitulé “Qualità : scènes d’objets à l’italienne”, parmi les objets les plus représentatifs de la créativité italienne d’hier et d’aujourd’hui.

70' à 90'

innovation

Les années 80 perpétuent la grande attention que Persol réserve à l’innovation technologique et au soin de ses propres produits. Elle participe à différentes expéditions pour tester les verres à haute altitude et dans le désert. La marque vérifie, ainsi, les performances dans des conditions extrêmes et elle expérimente l’emploi de matériaux innovants. Du grand bagage d’informations accumulées aux côtés des sportifs, naît en 1990 la ligne “Persol Sport”, créée pour protéger les yeux de qui pratique une activité sportive.

depuis 90'